La fièvre du vendredi

Si le vendredi était un jour à vendre, dis, cher lecteur, qu’est-ce que tu serais prêt à donner pour l’acheter, et que ferais-tu alors de ce vendredi acquis librement ?

 

Il y a la fièvre de la grippe, et je suppose que tu as déjà quelquefois changé de drap et de pyjama, vu la transpiration abondante causée par les aspirines. Mais c’est bien que le mal sorte par tous les pores, c’est signe de guérison.

 

La fièvre du vendredi, elle, est de tout autre nature. C’est la fièvre des travailleurs qui mettent les bouchées doubles pour terminer la semaine et partir à temps en week-end.

 

En réalité, d’où vient le mot fièvre ? C’est l’évidence même. On retrouve dans ce mot la contraction de fille et de lièvre.

 

La fièvre, c’est donc l’état qui nous assaille quand on se met à courir derrière une jolie fille puis à la saillir comme un lièvre ! C’est souvent typiquement une fièvre du vendredi soir ou du samedi soir.

 

L’enfiévré.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Jeancri (samedi, 17 janvier 2009 16:34)

    Marc

    Pour toi, voici un petit extrait d'histoire du sud de Nivelles...

    Avant que tu ne le voies agé, à Vieville, l'homme du voyage ne fit rien de bon du vendredi qui lui fût vendu. "Tu peux te taper sur le ventre" dit au vieux le manouche. Agé, il faisait un pélerinage à Django. Tu n'es pas au bon village, l'agé, c'est le village plus loin.
    - Liberchies ?
    - Non, Pont-à-Celles...

    Pourquoi tant insister ? Ca ne regarde que lui, quand ce vieux et vil Libert va point à selle ?

    Ce que le vieux aimait le plus là-bas, c'était pas le canal, pas les caravanes, c'était pas les bitures, c'était pas les guitares. Pourtant, il se lançait dans des sets endiablés d'impro sur un vieux tambourin. Quand il fût bien bourré, qu'il avait tant tambouriné, il en avait le coup de bambou. Il croyait la fille ivre... Dans son état de fièvre, il crût qui'l pût tout demander à la fille ivre. Elle était mièvre, il était ivre, il s'approcha de ses lèvres... Il désoûla très vite.
    Ce que le vieux aimait le plus là-bas, c'était pas le canal, pas les caravanes, c'était pas les bitures, c'était pas les guitares. Ce que vraiment il aimait, c'est la turluttre.


    Désolé mon cher Marc. Au sud, je ne pouvais niveler que par le bas ; )
    C'est pathétique, hien ?

    Jeancri

  • #2

    Lecht Heurt (mardi, 29 septembre 2009 05:26)

    La fille Ève redut vendre dix petits pains après avoir laissé Sam diviser la une du journal en dix manchettes. De ces articles, l'un discutait du danger causé par les homards dilués dans de l'eau de mer. Creux dicton? Peut-être un simple jeu divinatoire. Eh Ève, que te faut-il pour que tu vendes, redistribues, ou lances des poissons aux forçats? Me dis-tu dix manches à balai? J'entends mal... un diamant? Tintamarre diabolique, vieille mère! Crédit peux-tu me donner? Marchandage dispendieux! Adieu.