Le vieux métis sage

Le vieux métis sage méditait sur la plage de sable en suçant un bâton de réglisse.

« Mais dis ! » se disait-il intérieurement, glissant d’une idée à l’autre.

« Pourquoi ne referais-je pas mes tifs à la rasta en ne plierais-je pas bagage pour Tenerife ? »

Une méduse médisante entendit sa pensée et lui prédit ceci :

« Si tu vas à Tenerife, tes nerfs seront mis à vif. »

Le vieux métis sage se dit : « Je suis trop méritant pour ça, je reste donc avec ma chérie Meredith dans ma case ».

C’est ainsi que le vieux métis passa ses vacances chez lui avec Meredith et ses filles Edith et Melissa et s’adonna au tissage.

Il édita ses méditations dont on réédita longtemps des citations.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lecht Heurt (mardi, 16 juin 2009 19:50)

    Mamette hissa, gémissante, son rouet sur la table. "Mais tisse à genoux comme moi", lui dit la métisse agenouillée à côté de Jim, un métis âgé couvert de rides. Le pauvre Jim hait tissage, bobinage et filage. En mars, le métis s'agite: il retourne à sa fermette, hisse sa jeune femme au lit, et ils se mettent à concevoir un futur métis sage ou une future métisse sage-femme--de toute manière, un bébé métis sagittaire.