Cheguiga

Cheguiga (sur proposition de Adib, grand ami de Casa)

 

 

Cher lecteur post-moderne et contemporain nouvellement abonné!

Aujourd'hui un ami d'outre Méditerranée insiste pour que je parle de... Cheguiga. Avec plaisir, je ne puis refuser cela à un tel ami.

"Cheguiga", c'est quoi, une marque de chewing gum, de tabac à chiquer ? Nenni. La version officielle tend à montrer, mais sans dire pourquoi, qu'il s'agit du nom d'un village perdu dans le Sahara.

Mais moi je sais pourquoi.

D'intenses recherches menées à dos de chameau dans de profonds déserts, sans eau ni nourriture, m'ont ouvert la voie de la vérité.

Cette vérité, mon cher ami lecteur, c'est que Cheguiga... est le vrai surnom DU Che!

Oui! Che Guevara! Ce grand révolutionnaire marxiste cubain! Il s'appelait en fait Cheguiga !

Originaire du Nord Pas de Calais, en France, le Che était un vrai Ch'ti du Nord, mais il détestait la pluie et le froid. Rebelle, il partit pour les pays chauds.
Quand il était petit, il portait une drôle de guitare en bandoulière et était coiffé d'un panama étrange. Tout le monde se demandait, en le voyant passer, "c'est qui, ce cas ?", ce qui en ch'ti se prononce "ch'est gui ce gars ?".

Le temps et l'usure firent leur oeuvre sur les mots, et c'est ainsi qu'il fut surnommé "Cheguiga".

Dans son périple dans les forêts d'Amérique latine, le rebelle se tenait sur ses gardes. A chaque craquement de branche angoissant, il criait ironiquement: "ben c'est gai, qui va là, un rat"?
Bien souvent ce n'était en effet qu'un rat baguenaudant dans le cloaque tropical. Mais c'est ainsi que certains, plutôt sourds, et doués pour les raccourcis, le surnommèrent "Che Guevara".

Le Che n'a jamais été assassiné par les Boliviens, contrairement à sa légende. Il s'enfuit dans une oasis du Sahara et s'y fit oublier en cultivant des figuiers. Il y devint même très vieux! Cheguiga devint gaga en buvant du thé de gui frelaté confectionné par son ami agitateur et gitan le Cheik Guy. Cet ami Cheik peu chic, affligé par cet échec du Che, sortit son chéquier et se rendit au casino jouer avec son équipier, le chancelier de l'échiquier. Il y perdit tous ses deniers, et le reste aussi, jusqu'à son dernier chandelier.

Cheguiga, un gentil gars finalement, fut interné dans son village saharien, qui choisit de prendre son nom à son décès.

Voilà donc la vérité sur le Che!

Marc

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lecht Heurt (dimanche, 04 octobre 2009 19:33)

    C'est quand même louche. Guy, galant garçon qu'attire l'aguichage féminin, ne peut résister aux aguicheries coquines que lui adressent les jolis clins d'oeil par dessus les tables de restaurants. Et pourtant ce farouche Guy gaillard s'arrache facilement des bras langoureux aux premiers jours de septembre, quand débute la saison de la cueillette. Ces matins-là il se précipite à l'aurore au dehors et s'enfonce dans les bois qui grelottent immobiles sous la brume blanche. Guy, garde forestier fringant, escalade les branches de gros chênes et d'un coup de serpe détache gui garni qui tombe sur la mousse verte parmi les cupules déglandées. Il saute à terre et ramasse les boules de gui que bien des êtres mauvais convoitent. Il s'échappe dans une barque pour éviter de tomber dans leur panneau, rame, mixe avec le gui des asters, rit: "qu' c'est bien beau, tout ça!" De retour chez lui, il prend le journal et, ignorant la fille qui par dépit le snobait, lit que son village était sur le point d'être envahi par des hordes barbares. Pas du tout un gosse inique, mais féru de savoir armoricain, Guy plonge avec une louche gui garni d'herbes fines dans une marmite d'eau frémissante, et y ajoute fraises et condiments étranges. Déjà les villageois se pressent à la porte. Chacun ingurgite une écuelle de la potion fragrante. Tous se précipitent aux abords du village et repoussent les barbares en devisant paisiblement de la pluie et du beau temps. Ni lâche ni bravache, Guy, garçon sans attache, revient dans sa chambre où l'attend une guichetière aguichante aux yeux de biche. Guy, gare à toi! Elle a vidé la marmite! Mais elle est chez Guy, gars guère naïf qui sait déjà qu'il n'y aura pas de mal, au contraire.