De l'ère des fourmis

 L'ère des fourmis

 

Imagine:

Nous sommes en l’an 8910 de l’ère fourmilienne (c’est dans très longtemps, et sur une autre planète, bien après que l’humanité terrestre tout entière ait disparu dans un trou noir généré par une expérience risquée du CERN).
Les Fourmis organisent la troisième session des jeux paralympiques interfourmilières.
La grande épreuve du 100 cm haies commence pour la catégorie des tic tic tic tic tac tac. Ce sont les fourmis qui ont deux pattes de bois. 8 fourmis sont engagées dans la finale épique. Le bruit de leur course diffère, en fonction de l’emplacement des pattes de bois sur leur thorax :

1.
TIC TIC TIC TIC TAC TAC!
2. TAC TAC TIC TIC TIC TIC!
3. TAC TIC TAC TIC TIC TIC!
4. TIC TIC TAC TAC TIC TIC!
5. TIC TAC TIC TAC TIC TIC!
6. TAC TIC TIC TIC TIC TAC!
7. TAC TIC TIC TIC TAC TIC!
8. TAC TIC TIC TAC TIC TIC!

La question est de savoir quelle combinaison pourrait être avantagée sur une autre et pourquoi.

En effet, les pattes normales qui font TIC ont plus de ressort que les pattes de bois qui font TAC.

Est-ce que cet effet de ressort procure davantage d’avantages aux pattes avant ? Ou aux pattes arrière ?

Et si le bois qui sert aux prothèses a été originellement nourri avec de l’engrais, peut-on parler de patte dopée ?

Les chercheurs, assistés par des infourmiticiens chevronnés, élaborent des modèles mathématiques de simulation didactiques.

Mais toi, cher lecteur, quel est ton pronostic ? Quelle fourmi développera la tactique la plus pratique et vaincra le tic tac du chrono ?

FourMarc


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lecht Heurt (vendredi, 10 juillet 2009 05:05)

    Question éminemment simple que n'importe quel fourmiceau un peu ingambe pourrait résoudre avant même d'être sorti de la fourmilière. La combinaison #2 est clairement la plus efficace: la fourmi débute sur les deux pattes de bois et puis accélère uniformémement sur les quatre pattes normales, ce qui lui donne au temps 6 une inertie d'accumulation supérieure à toute autre configuration (selon l'adage "mieux vaut partir mollo et puis accélérer que partir trop vite et souffrir ensuite"). Si le premier pas est un TIC au lieu d'un TAC, ce TIC n'a guère plus de force qu'un TAC en raison de la vitesse 0 initiale. Donc mieut vaut débuter sur un TAC pour ne pas gaspiller ses TICs. Cette différence suffit à #2 pour triompher sur #1, qui trébuche en fin de parcours tandis que #2 est en accélération continue. Les autres configurations sont moins performantes en raison des interruptions inertiales qui font abruptement chuter les gains énergétiques à temps et contretemps. Il est bon de savoir cependant que le raisonnement ci-dessus n'est pas valable dans le cas où la configuration ne comprend qu'une seule patte de bois.
    TIC TIC TIC TIC TIC TAC est en effet plus rapide que TAC TIC TIC TIC TIC TIC parce que le dernier TAC est plus rapide que le premier TAC, bénéficiant de l'énergie accumulée par cinq TICs consécutifs. On pourrait objecter que le même principe devrait s'appliquer dans le cas des deux TACs, mais c'est ignorer le principe de relativité générale selon lequel un TAC consécutif à un autre TAC dont l'inertie initiale est supérieure à zéro réduit cette inertie à une valeur négative. Ne seront donc formidables que les fourmis dont la tactique de TACs/TICs leur épargnera le formicide des vaincus.