L'âge du vent

Quel est l’âge du vent?

 

Tout dépend du vent, bien entendu.

 

La brise, le zéphyr, l’alizé, l’aquilon, le sirocco, le mistral, et leurs frères plus ou moins tempétueux, naissent et renaissent régulièrement tout en existant depuis toujours. Troublant, non ?

 

Quand tu lâches un vent, il y a moyen de le dater et même de donner l’heure exacte à la seconde près. En cas de doute, une estimation basée sur l’intensité de l’odeur rémanente et la nature des plats dégustés quelques heures plus tôt pourra donner une approximation assez valable. 

 

Quand on demande maintenant à un vent poltron de sortir du cadre, on lui dira : « lâche brise, lâche prise ! »

 

Quel est l’intérêt de connaître l’âge du vent ?

 

A première vue, absolument aucun. Mais c’est justement cette inutilité qui en fait toute la beauté. Donc il y a quand même un intérêt : la beauté. Et aussi le fait qu’ainsi j’ai ma rubrique du vendredi.

 

Autre question d’importance : le vent se vante-t-il ? Oui, mais souvent après l’heure. Il suffit en effet de l’entendre souffler, ce vent tard : il évente tous ses secrets ! Si le vent décolle les affiches mal fixées, sa copine travestie, la ventouse tantouse, a plutôt tendance à racoler et à te coller au train.

 

Quelle joie que la perspective de revoir ses amis. Cela nous ventile de bonheur, et nous aère l’esprit ! 

 

Le plus sage d’entre les fous.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0