L'ère post-humaine

Cher ami, chère amie,

 

Aujourd’hui nous parlerons de l’ère post-humaine.

 

Nous vivons actuellement l’ère post-industrielle, et l’humanité file vers sa fin programmée, pour le plus grand bonheur de notre Créateur qui se dit « ouf ! Ils se débrouilleront tout seul pour disparaître, je peux mener mes petites expériences ailleurs dans mon univers ».

 

Donc quand l’humanité se sera entretuée et auto-détruite, elle aura sans doute entraîné avec elle près de 80% des espèces avec elle. Mais les 20% restants auront une paix royale pour tout recommencer. Comme il reste encore 5 milliards d’années devant eux, tout pourrait recommencer comme avant. Après tout, notre planète a déjà connu 5 ou 6 périodes d’extinction massive.

 

L’espèce dominante qui aura de beaux jours devant elle, ce sera évidemment les fourmis. Elles vivent partout, dans tous les biotopes.

 

Les fourmis deviendront très intelligentes et quitteront leurs basses besognes répétitives pour prendre bien davantage d’autonomie. Cette période de transition ne durera que dix millions d’années et s’appellera dans leur livre d’histoire « la grande rébellion des fourmis ». Dans leur Bible, cela correspondra peu ou prou à notre déluge.

 

Les fourmis inventeront l’agriculture sédentaire 20 millions d’années plus tard, et l’écriture encore 5 millions d’années plus tard. Elles écriront d’abord en trempant leur antenne droite (ou gauche pour les fourmis gauchères) dans du mucus de puceron noir génétiquement modifié, et en antennisant des pages de feuilles mâchées.

Mais la plupart du temps elles communiqueront par leurs phéromones multiples. Elles n’inventeront ni la radio ni la télévision, préférant la réalité à la fiction et leurs pouvoirs télépathiques.

Il existera des fourmilières « single » et des fourmilières « HLM ».

 

Les fourmis trouveront un jour une île isolée avec des monstres géants dedans : des humains descendant du seul rescapé historique de la grande extinction, un certain Robinson. Cette île s’appellera Juramix Park. Ce peuple résiduel dégénéré ne s’exprime que par un seul son, juré de manière variée pour générer toutes les significations possibles : « chpou ! » « chpou ! » « chpou ! » « chpou ! » « chpou ! »

 

T-Rex.

Écrire commentaire

Commentaires : 0