Le krakoukass

Le krakoukass est cet oiseau destructeur fruit d’une expérience de modification génétique involontaire, induite par une potion magique ratée du grand schtroumpf.

Le krakoukass détruit les maisons des petits schtroumpfs et cause bien du malheur et de la peur dans le village des petits gnomes bleus.

Voilà pour la version officielle des choses.

En réalité, le krakoukass existe vraiment.
Je l’ai rencontré.

Il niche dans les arbres en bordure des villes, où il menace la sécurité de bon nombre de maisons et d'entreprises proches de la forêt.

C’est un oiseau au regard informatique dangereux.

Il vole le long des fenêtres et zyeute les habitants travaillant derrière leur PC sur Facebook.

Le rayon du regard du krakoukass réfléchit sur les lunettes et est renvoyé sur l’écran du PC.

Des virus aviaires s’installent par téléchargement volatile dans tous les programmes du PC.

Les solutions sécuritaires mises en place deviennent dès lors oiseuses.

Les habitants craquent ou cassent. Il ne leur reste plus qu’à grignoter des cracottes sans beurre ni confiture.

On le voit : la situation est loin d’être cocasse, et il faut donc se méfier de la cocarde et du regard goguenard du krakoukass quand il passe !!!

:)

Le fou

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lecht Heurt (jeudi, 25 décembre 2008 22:41)

    Maître Krakoukass, sur un arbre penché,
    Tenait en son bec un casse-croûte.
    Maître Charognard, par l'oiseau écorché,
    Le jeta en pleine déroute:
    "Hé! bonjour, Seigneur Krakoukass.
    Que vous êtes laid! que vous semblez cocasse!
    Sans mentir, si votre roublardise
    Se rapporte à votre balourdise,
    Vous avez le cou le plus déplumé de ces bois.
    "A ces mots le Krakoukass se sent mal au foie;
    Et pour punir le rabat-joie,
    Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
    Le Charognard s'en saisit, et aboie:
    "Mon cruel prédateur,
    Apprenez que le calomniateur
    Vit aux dépens du colérique:
    Cette leçon vaut bien un casse-croûte aux lombrics."
    Le Krakoukass, furieux d'un tel mépris,
    Écrasa sans retard l'horrible malappris.