Les druides

Les Druides (sur proposition de Sébastien, 16 ans)

 

Cher Amix!!!

Aujourd'hui une demande insistante m'est parvenue du fin fond de l'espace pour que je parle... des druides.

Ne refuse jamais une demande venue de l'espace. Sinon tu pourrais basculer dans un trou noir vorace (crunch, crunch!)...

Je parlerai donc des druides! C'est quoi, un druide d'abord?

Officiellement, c'est un prêtre gardien des traditions religieuses des Celtes, avec aussi les rôles d'éducateur et de juge.

Mais bon.

Quand on parle de druide à un quidam quelque peu cultivé, il évoque couramment le druide Panoramix. Oui, celui-là même qui fabrique la potion magique qui rend Astérix le Gaulois et ses amis invincibles, ce qui est très chouette quand il faut donner des baffes aux Romains!

Dans ce cas de figure, un druide est donc un homme portant de belles moustaches et une longue barbe blanche. Revêtu d'une cape rouge, et toujours guilleret, ce guide vénérable, fier de sa guilde mystérieuse, aime cueillir le gui dans les chênes séculaires, avec une serpe d'or.

Il en fait un alcool puissant qui, bu à petites goulées, vous donne la danse de Saint-Guy.

Le druide est généralement un homme âgé, puits de savoir ancien. Ce savoir ne se transmet que de bouche de druide à oreille de druide.

Grâce à quelques oreilles de druide fossilisées que l'on a retrouvées (les boîtes noires de l'époque, en quelque sorte), on a commencé à décoder le langage druidique.

D'abord il ne faut pas confondre un druide d'une druide. Dans ce dernier cas, c'est un enrhubé gui s'efforze de barler de la... truite!
"J'aibe bien banger de la druide", dira donc par exemple un druide refroidi et amateur de ce poisson.

Pour être avocat d'un druide, ou juridruiste, il faut avoir passé son examen de juridruidisme. Il faut réussir son "druit", ou droit druide, tant avec fruit qu'avec bruit.

Les druides ont inventé des robots à leur image, les andruïdes. Les andruïdes sont programmés pour servir de l'hydromel aux druides.

La bière et l'alcool de gui coulent dru aux Ides de mars, grande fête druidique.

Les druides sont solidaires entre eux et ont pour principe de toujours s'intéresser aux autres druides. Ce principe est dénommé "aldruisme". A noter qu'un druide aldruiste peut aussi être altruiste, l'un n'empêche pas l'autre!

Si un truisme est une vérité banale, un "druisme" est un secret de druide.
Chaque année, les druides se rassemblent dans la Forêt des Carnutes pour des joutes amicales de druismes magiques.

C'est une bataille amicale, mais druidanesque. Les meilleures druidées, ou idées de druide, y sont primées.

L'an passé, le druisme d'or est revenu à Druidix, le Druide des druides.

Qu'avait-il inventé?
Je ne peux pas te le dire, car je ne suis pas sûr que tu sois un druide, cher Amix. Mais si tu me confirmes que tu es bien un druide, en me révélant un druisme bien à toi, alors je te révélerai le secret de Druidix!

Le druide fou.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lecht Heurt (vendredi, 21 novembre 2008 20:29)

    Âgé au savoir ancien? Et les bébés druides alors? Ma voisine a un bébé, le petit d'Ruïde, comme elle s'appelle celtiquement.

    Voici un druisme bien de moi: après que la tortue a pondu ses oeufs dans un trou boueux et est retournée dans son étang, je mets un gros serpent dans le trou. Le serpent gobe les oeufs et s'endort. J'enlève le serpent et le mets dans un bocal bien fermé. Le serpent suffoque lentement et doucement, mais pas les oeufs de la tortue. Après trois semaines, les bébés tortues brisent la coquille et s'échappent dans le tunnel serpentineux. Leur carapace encore molle frotte contre l'intestin encore humide du serpent. Les deux viscosités se mélangent. Quand les bébés tortues émergent, qui par la queue à la pointe précoupée, qui par la bouche préécartelée, j'ouvre le bocal et souffle de l'air chaud sur les petites carapaces qui aussitôt durcissent. Je prends une râpe et frotte la surface de chaque carapace pour en faire tomber de la poudre dans un verre de lait fraîchement trait. Je laisse échapper les bébés tortues vers l'étang. Je mélange lait et poudre, fait tiédir sur feu moyen, ajoute un peu de cassonade foncée, et puis laisse refroidir dans un bol sur l'appui de fenêtre du côté rue. Le parfum est très agréable et attire au hasard un passant gourmand. Le passant ne peut résister, s'empare du bol, et avale son contenu. Mes sculptures, renommées pour leur réalisme extraordinaire, se trouvent dans de nombreux musées de par le monde.